in ,

Course poursuite qui finit dans un arbre

Revue de presse – Du 13 juillet au 19 juillet 2017

Course poursuite à Marchiennes
Crédit photo : Pixabay

Marchiennes : après le cambriolage, la course poursuite s’était finie dans un arbre

« On m’a embarqué dans cette histoire là ». Encore une histoire à dormir debout avec ce cambrioleur de 30 ans qui n’assume pas ses actes et qui se moque de la justice. Pour un cambriolage et une course poursuite avec les gendarmes, il prend 6 mois ferme et 100 € d’amende.

La chronologie des faits est intéressante pour comprendre la sévérité de cette peine.

Le 9 décembre, les gendarmes sont appelés à Orchies afin de contrôler une voiture suspecte dans la cour d’une maison. Lorsqu’ils arrivent sur les lieux, une course poursuite débute. Un slalom à plus de 120 km/h avec une prise de risque inconsidérée au beau milieu de la circulation. La course poursuite s’achève finalement dans un arbre.

Les investigations mènent au suspect qui est présenté en comparution immédiate le 12 décembre. Le suspect souffre de trouble de la mémoire et ne se souvient pas des faits. Il demande un renvoi de son procès pour se soigner et préparer sa défense. Il est laissé libre, sous contrôle judiciaire, en attente de son procès, fixé au 28 février. En d’autres termes, cela signifie qu’il doit pointer une fois par semaine au commissariat de Tourcoing.

Depuis le 24 janvier, il est détenu pour d’autres faits de vols, commis juste après son passage d’un mois en unité psychiatrique.

Le suspect venait de sortir de prison le 3 décembre, et a déjà été condamné à huit reprises depuis 2008. Tous ces faits expliquent les 6 mois ferme et les 100 € d’amende tandis que les honnêtes gens prennent plus cher pour un simple excès de vitesse. Il est temps de passer la vitesse supérieure comme je le détaille dans mon Guide anti-cambriolage.

La Voix du Nord

Cinq jeunes surpris en plein cambriolage à Bordeaux

Les cambriolages se suivent et se ressemblent. Cinq personnes interpellées en flagrant délit. Dans le tas, deux mineurs convoqués ultérieurement chez le juge des enfants.

Parmi les trois majeurs, deux sont frères et déjà « bien connus des services de police », comme on dit. Verdict ? Un mois de prison ferme pour les deux frères et trois mois avec sursis pour le troisième…

Sud-Ouest

Happy Cash à Auray. Les cambrioleurs enfoncent le mur à coup de masse

On le voit régulièrement dans ces pages, les magasins et les commerces sont également les cibles des cambrioleurs. Ici, les voleurs se sont introduits dans un magasin d’objets d’occasions.

Pour s’introduire dans le magasin, ils n’ont pas hésité à découper le bardage extérieur en acier avant de casser à coup de masse le mur en parpaings !

Ouest France

Cambriolage à Aire-sur-la-Lys: SFR presque vidée

Un magasin de téléphones dépouillé dans la nuit du 18 au 19 juillet. Les cambrioleurs ont emporté la quasi-totalité des téléphones portables.

Le Réveil de Berck

Après plusieurs interpellations pour cambriolage dans toute la France, une jeune croate écope de 6 mois de prison dans le Var

Encore une histoire invraisemblable lors d’un procès pour vol avec effraction. La prévenue qui prétend avoir 22 ans et d’origine croate, demande la présence d’un interprète espagnol !

Etonnamment, le procureur excédé par les cambriolages à répétition demande 5 ans d’emprisonnement et 2.000 € d’amende. L’avocat de la défense rétorque : « C’est extravagant ! ».

Finalement, la prévenue écope de 6 mois de prison et doit indemniser la victime.

L’extravagance viendrait peut-être du fait qu’ici, pour une première condamnation, la peine est de 6 mois de prison. Pour le multi-récidiviste à la mémoire courte, la peine est la même. N’est-ce pas extravagant qu’il n’existe pas de différence notoire de peines entre ces deux jugements ?

Var Matin

Ça vous a plu ? Dites-le !

0 point
Positif Négatif

Article présenté par

Le guide immobilier vous aide à réussir tous vos projets d’achat et d’investissement immobilier.

Participez à la discussion !

Laisser un commentaire

Chargement…

Chargement…

0

Commentaires

commentaires

300 bouteilles de vin dérobées à Vaux-sur-Seine

300 bouteilles de vins dérobées

Les cambriolages ont toujours existé

Les cambriolages ont toujours existé