in , ,

LoveLove

9 erreurs à éviter impérativement dans la rénovation de votre salle de bain

rénovation salle de bain
Crédit photo : Pixabay

Le guide de l'achat immobilier

Vous souhaitez vous lancer dans la rénovation de votre salle de bain ? Pensez à prendre quelques précautions pour mener à bien votre projet. La salle de bain est une pièce technique ne souffrant aucun amateurisme. Même si sa superficie est assez réduite, elle n’en demeure pas moins une des pièces les plus onéreuses à rénover. Voici 9 erreurs à éviter impérativement dans la rénovation de votre salle de bain.

Première erreur : faire l’impasse sur la phase de conception

Trop souvent, des personnes se lancent dans une tâche de rénovation la fleur au fusil, comprenez sans préparation, sans passer par une phase d’étude approfondie, alors que c’est INDISPENSABLE. Il ne peut pas y avoir de rénovation réussie sans étude conceptuelle préalable. Cette étude vous permet d’étudier l’agencement, les travaux techniques ainsi que les finitions. Dans une salle de bain, le coût des matériaux, du mobilier, des équipements est conséquent et cette phase préparatoire vous aide à formaliser vos désirs ainsi que votre budget.

Deuxième erreur : ne pas se fixer de budget

La rénovation d’une salle de bain nécessite un budget minimum en deçà duquel il est difficile de descendre. Pour vous aider dans la définition de votre budget, vous pourrez lire cet article.

Dès lors que vous vous serez fixé un budget réaliste, le but de la phase de conception est d’étudier toutes les solutions pour s’y tenir, coûte que coûte. Attention toutefois au budget trop serré qui vous laissera peu de marge de manœuvre. Vous ne referez pas votre salle de bain dans deux ans, donc autant bien faire le travail. De grâce, évitez les équipements bas de gamme que vous devrez changer plus tôt et qui, au final, vous coûteront plus cher.

Troisième erreur : ne pas s’occuper de l’électricité

Toute installation électrique doit respecter la norme NF C 15-100. Cette norme définit des exigences minimales pour tout ce qui relève de l’installation : emplacement des luminaires, nombre et emplacement des socles de prise et bouton de commande, section des fils électriques, création de circuits spécialisés, tableau électrique, mise à la terre.

La norme complète les obligations pour la salle de bain en définissant des volumes où tout est réglementé. La machine à laver qui atterrit souvent dans la salle de bain ne peut pas s’installer n’importe comment ; une notion de distance par rapport aux points d’eau est à respecter. De plus, la machine à laver demande la création d’un circuit spécialisé.

À l’occasion d’une rénovation de salle de bain, on s’aperçoit souvent que cette norme électrique n’est pas respectée : il faut donc revoir toute l’installation. La phase d’étude permet de définir les lignes à créer, l’emplacement des appareillages et des luminaires. Ces passages de lignes doivent se faire avant les finitions, il est donc indispensable de s’en occuper dès la conception.

Quatrième erreur : négliger l’installation de plomberie

Comme pour l’électricité, l’alimentation et l’évacuation de l’eau répondent à des exigences minimales. Ici, ça concerne le diamètre des tuyaux d’alimentation et d’évacuation, les pentes d’évacuation. Pour les évacuations, selon qu’il s’agit d’une baignoire, d’une douche, que la machine à laver est reliée ou non, le diamètre est plus ou moins important. Autant prévoir une installation évolutive si vous êtes amené à raccorder des équipements supplémentaires, cela vous évitera de revoir toute l’installation.

Une autre façon de négliger l’installation de plomberie est de vouloir tout cacher, tout encastrer. Soyons clairs : dans la plupart des cas, les tuyaux, c’est moche. Si vous souhaitez les camoufler, il faut tout de même les laisser accessibles afin de pouvoir intervenir en cas de fuite ou d’obstruction sans avoir à tout casser.

Cinquième erreur : ne pas prévoir assez de rangements

La salle de bain impose de stocker différents éléments. Produits d’hygiène, appareils pour les cheveux, coffre à linge, linge propre, serviettes en cours d’utilisation, peignoir, etc. C’est en listant tout ce que vous devrez y ranger que vous pourrez prévoir les rangements adaptés.

Meuble vasque, colonnes de rangement, niches dans l’espace douche ou bain, etc. il n’y aura jamais trop d’espaces de rangement dédiés.

Attention à bien différencier les salles de bain que vous voyez dans les magazines, belles en photo, mais dont l’aspect pratique est la plupart du temps inexistant. Votre salle de bain, vous y passerez en moyenne une heure par jour, autant qu’elle soit pratique et confortable.

Cette notion de confort passe également par l’entretien de la pièce. Les douches ouvertes, c’est très beau mais avez-vous envie de tout nettoyer et sécher après chaque douche ? Dans le même esprit, sachez que les savons jaunissent tous les joints de carrelage. Prévoir des carreaux de grands formats pour avoir le moins de joints possible, c’est éviter le nettoyage à la brosse à dent pour tenter de les reblanchir dans quelque temps.

Sixième erreur : ne pas s’occuper des luminaires

En tant que pièce technique, différents points lumineux sont nécessaires : éclairage général, miroirs, espace bain ou douche et, éventuellement, un éclairage d’ambiance.

Le choix doit se porter sur des luminaires respectant la norme électrique. Ensuite, vous devrez mixer entre la puissance et la couleur de l’éclairage. La lumière au niveau du miroir doit être intense et froide, le plus près de la lumière du jour, quand celle de l’éclairage d’ambiance devra être plus faible et chaude.

L’erreur absolue concernant les luminaires est de ne disposer que d’un seul point lumineux. Ce sera clairement inconfortable au quotidien.

Septième erreur : oublier le traitement de l’air

Dans une salle de bain, il faut une extraction d’air de type VMC. Même si la pièce possède une fenêtre, ce ne sera pas suffisant pour assainir l’air ambiant. Sans extraction, l’humidité régnant dans la pièce va vite engendrer des problèmes de moisissures.

Cela s’étudie lors de la conception pour savoir où la disposer, la dimensionner correctement au niveau du tirage, tirer les gaines si nécessaire et également prévoir son alimentation électrique. Certaines sont manuelles, d’autres se déclenchent automatiquement en fonction du taux d’hygrométrie.

Dans le même registre, l’installation d’un sèche-serviettes est fortement recommandée. Cela participera à rendre l’air plus sec et ajoutera au confort de la pièce car il n’y a rien de plus désagréable que d’avoir froid dans sa salle de bain.

Huitième erreur : utiliser des matériaux inadaptés

La salle de bain est une pièce où, plus que toute autre pièce du logement, vous ne pouvez pas faire n’importe quoi. Choisir des matériaux et/ou des équipements inadaptés est à bannir impérativement.

Le premier risque est qu’ils ne résistent tout simplement pas aux contraintes techniques de la pièce. Par exemple, un parquet dans une essence non adaptée sera le meilleur moyen pour changer votre sol assez rapidement. Dans la même veine, oubliez le jonc de mer qui va moisir de façon certaine.

Oubliez également les beaux luminaires non prévus pour la salle de bain et qui peuvent se révéler dangereux.

Le revêtement de sol doit respecter les normes de glissance afin d’éviter les chutes à la sortie du bain ou de la douche.

Neuvième erreur : vouloir se lancer seul dans les travaux

Plomberie, électricité, peinture, cloisonnement, carrelage, parquet, menuiserie… les corps de métier à maîtriser pour réussir son projet de rénovation de salle de bain sont nombreux.

Si vous n’êtes pas un super bricoleur qui a déjà fait ses armes, évitez-vous les mauvaises surprises et faites appel à un professionnel. La différence de tarification n’est pas forcément à l’avantage du travail fait maison. En effet, comparer l’achat des matériaux et équipements au devis global d’un artisan est une vision simpliste des éventuelles économies possibles. Il faut raisonner avec une vision globale : risques juridiques en cas de revente (garantie décennale), respect des normes, pérennité, etc. Vous constaterez que c’est plus cher de faire soi-même, mal, des travaux extrêmement techniques.

En sus, vous devrez disposer des outils adaptés et la facture peut vite s’envoler. Plus les corps de métier sont importants dans une rénovation, plus les outillages spécifiques sont nombreux, gardez bien ça à l’esprit. Sans compter les jours que vous serez peut-être obligé de poser pour faire ces travaux. C’est une perte sèche à comptabiliser et des vacances en moins pour vous.

Conclusion

Comme vous le constatez, si vous n’êtes pas préparé, vous pouvez accumuler les erreurs qui, au final, peuvent vous coûter cher, certaines pouvant même menacer votre intégrité physique. Dernier conseil concernant le design de votre salle de bain. Coco Chanel disait :

« La mode se démode, le style jamais ».

Ce sage conseil s’applique également à l’architecture et à la décoration. Attention aux éléments trop marqués, aux effets de mode, aux matériaux qui ne vieilliront pas bien. Vous risquez de vous en lasser très vite. À bon entendeur…

Ça vous a plu ? Dites-le !

10 points
Positif Négatif

Article présenté par

Le guide immobilier vous aide à réussir tous vos projets d’achat et d’investissement immobilier.

Participez à la discussion !

Laisser un commentaire

Chargement…

Chargement…

0

Commentaires

commentaires

BFM TV : Week-end Première

porte-vélos design

Envie d’un porte-vélo ? En voici 7 pratiques et résolument design