in

Un père de famille meurt après un cambriolage

Revue de presse – Du 15 juin au 21 juin 2017

Un père de famille meurt après un cambriolage
Crédit photo : Pixabay

Eure: un père de famille meurt après un cambriolage mené par six faux gendarmes

C’est un scénario macabre qui s’est joué dans la nuit du 18 au 19 juin à Breuilpont, une petite commune de l’Eure.

Un père de famille de 60 ans est décédé après un cambriolage mené par six faux gendarmes. Les individus ont pénétré dans le logement à 3 heures du matin. Ils ont séparé la famille, le père dans une pièce et l’épouse, ainsi que les deux filles âgées de 17 et 21 ans, dans une chambre à l’étage.

En entendant les agresseurs quitter la maison, l’épouse a pu prévenir les secours.

Les circonstances de la mort de cet homme ne sont pas encore déterminées. Il a été retrouvé inanimé au sol.

Cet assassinat a plongé toute une famille dans l’horreur. Que fait l’Etat pour protéger ses citoyens ? Rien. Avez-vous entendu parler de cambriolages pendant les campagnes électorales ? Absolument pas et c’est pourtant une période propice aux promesses de toutes sortes.

Que comptent faire Macron et son équipe pour mettre fin à ce fléau ? Rien, comme leurs prédécesseurs, ou donner un bon coup de pied dans la fourmilière ? N’attendez rien de l’Etat, formez-vous afin de protéger vos proches.

20 Minutes

L’école maternelle cible d’un cambriolage

C’est arrivé près de chez vous, dans les entreprises, les commerces ou… dans les écoles maternelles, comme celle-ci.

Les cambrioleurs qui ont fracturé plusieurs portes pendant la nuit ont volé un grand nombre d’équipements nécessaires à l’enseignement et à la bonne marche de l’école : tableau numérique, ordinateur, appareil photo, photocopieur, extincteurs et même les bonbons destinés aux enfants, une petite douceur bien méritée pour se récompenser d’une nuit de dur labeur.

L’évaluation du préjudice est toujours en cours, mais entre le matériel disparu et les dégâts occasionnés, il s’annonce conséquent. Une chose est sûre, la mairie a dû sécuriser les lieux en urgence, interrompant le bon déroulement des cours pour une centaine d’élèves. Certains ont été accueillis dans le gymnase qui a fait office de garderie, les autres ont été récupérés par leurs parents quand ils le pouvaient.

Ces cambriolages ont des conséquences multiples. Même si l’assurance prend en charge une partie du sinistre, il y a toujours, et je dis bien toujours, par le biais des franchises et d’autres dispositions contractuelles, un reste à charge qu’il faut pouvoir assumer. En l’espèce, c’est le budget de fonctionnement de la commune qui sera sans doute affecté. En clair : si une excursion, une animation, un pique-nique ou une sortie pédagogique étaient programmés, ils seront peut-être annulés. Cet événement occasionnera peut-être aussi une augmentation des impôts locaux afin de pouvoir encaisser le préjudice.

Les cambriolages sont un véritable fléau et même quand cela ne vous touche pas directement, vous en subissez les conséquences. La France est devenue un eldorado pour tous les criminels. Les honnêtes gens n’ont qu’à bien se tenir, payer leurs impôts et dire merci pour les services non rendus…

La Dépêche

Les gendarmes interpellent deux cambrioleurs en série

A l’origine, il s’agissait d’un contrôle routier. A l’arrivée, c’est ce qui a précipité la chute de ces deux ressortissants roumains, âgés de 18 et 19 ans, auteurs d’au moins 7 cambriolages.

C’est lors d’un contrôle routier aux abords de la commune de Courquetaine, le 1er mai dernier, que le sort de ces deux individus s’est joué. Ils refusent d’obtempérer malgré les injonctions des gendarmes, prennent la fuite à bord de leur véhicule, l’abandonnent et se sauvent à travers champs.

Les enquêteurs du GELAC de Melun ont pu mener des investigations et incriminer ces deux auteurs grâce à un mode opératoire bien particulier. Ils travaillaient sans outils et enfonçaient portes ou fenêtres grâce à des coups violents.

Interpellés le 12 juin, placés en garde à vue et présentés à la justice le lendemain, ils ont écopé de 4 et 6 mois de prison ferme et d’une interdiction de séjour de 3 mois en Seine-et-Marne.

Sept cambriolages… 4 et 6 mois de prison… tricards dans le département durant 3 mois… Bigre, ça fiche la trouille quand même une justice aussi inflexible. Impossible de faire plus dissuasif. Plus sérieusement, je me demande comment il faut interpréter cette interdiction de séjour départementale. Comment est-elle contrôlée ? Qu’arrive-t-il si elle n’est pas respectée ? Cela signifie-il qu’ils peuvent commettre de nouveaux délits dans d’autres départements ?

Avec une justice aussi cool, les voleurs n’ont aucun souci à se faire, ils peuvent continuer à nous voler/violer/passer à tabac/tuer (peut-être pas dans cet ordre)…

La République 77

Ça vous a plu ? Dites-le !

0 point
Positif Négatif

Nombre total de votes : 0

Positif : 0

Pourcentage approuvés: 0.000000%

Négatif : 0

Pourcentage vote négatif : 0.000000%

Article présenté par

Entrepreneur et artisan depuis 15 ans, Laurent Criado est également fondateur du magazine leguideimmobilier.com et auteur du Guide pratique de l'achat immobilier et du Guide pratique anti-cambriolage.

[g1_socials_user user="1" icon_size="28" icon_color="text"]

Participez à la discussion !

Laisser un commentaire

Chargement…

Chargement…

Commentaires

commentaires

Notaire

Difficultés pour trouver un notaire : pourquoi ?

Porte blindée

Porte blindée : la solution miracle ?