in ,

Je suis équipé d’une porte blindée, les voleurs ne pourront pas entrer

S'équiper d'une porte blindée pour sécuriser son logement
Crédit photo : Pixabay

Si se protéger contre les cambriolages était aussi simple que de s’équiper d’une porte blindée, alors la situation ne serait pas aussi catastrophique. Si je comprends votre raisonnement, il demande à être complété.

Elaborer une stratégie globale de sécurisation

Sécuriser un logement ne peut pas se résumer à la pose d’une porte blindée. Il y a toute une démarche pour étudier tous les points faibles du logement et les traiter en conséquence. La protection d’une maison ne s’aborde pas de la même façon que dans le cas d’un appartement. Tout comme une maison isolée ne se traite pas de la même manière qu’une maison de ville. A chaque logement sa solution.

L’objectif de cette analyse est de traiter tous les points faibles. S’il en reste ne serait-ce qu’un seul, alors toute votre stratégie de sécurisation tombe à l’eau. Car un voleur recherche toujours la facilité et vous pouvez être certain qu’il trouvera le point faible et passera par là.

Retarder le voleur dans sa progression

La sécurisation d’un logement n’a pas pour objectif d’empêcher un voleur d’entrer, simplement de le retarder afin qu’il décide de jeter l’éponge. Si le voleur dispose de temps et de tranquillité pour agir, il entrera. Protéger son logement efficacement, c’est arriver à détecter l’intrus le plus tôt possible dès l’effraction de votre propriété, et mixer les systèmes de protections mécaniques et électroniques afin de lui compliquer la vie.

Les deux se complètent et se passer des uns ou des autres rend votre protection bancale. Dans cette optique, une porte blindée est un premier pas vers une sécurité accrue, mais n’est en aucun cas un système imparable en soi.

Comprendre les agissements des voleurs

Dans pratiquement 1 cas sur 3, l’entrée d’un voleur se fait par une fenêtre. 1 fois sur 4, l’escalade est la technique privilégiée.

Les voleurs peuvent passer par un soupirail, une fenêtre de toit, en soulevant des tuiles pour entrer, ou tout simplement par la porte d’entrée que vous n’aurez pas verrouillée.

Dans une revue de presse, je prenais l’exemple de voleurs qui étaient passés par une fenêtre de toit pour voler 300 bouteilles de vins avec un préjudice estimé entre 70.000 et 100.000 € !

Il faut vraiment étudier les modes opératoires des voleurs pour élaborer une protection efficace de son logement.

Je ne doute pas de vos connaissances sur le sujet, mais aborder la sécurisation de son logement demande beaucoup d’humilité. Vous devez accepter l’idée que cela n’a rien de facile. Socrate disait : « Je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien ».

La vie nous donne l’occasion d’en apprendre tous les jours sur beaucoup de sujets. Cela demande humilité, soif de découvrir et ouverture d’esprit. Les cambriolages sont un domaine où, malheureusement, il y a beaucoup à apprendre. Si les gens en savaient vraiment assez sur le sujet il n’y aurait pas 1 million de délits annuels touchant aux logements.

Les voleurs ont l’avantage sur la population car ils en savent plus qu’elle. Cela leur permet de commettre leur forfait avec une facilité déconcertante.

Savez-vous utiliser votre porte blindée ?

Même si vous êtes l’heureux propriétaire d’une porte blindée, le risque de voir entrer un cambrioleur par celle-ci existe, surtout s’il y a une mauvaise utilisation de votre part.

La présence d’une porte blindée peut pousser certaines personnes à surestimer l’équipement et, par conséquent, à ne pas adopter les bons gestes. Notamment quand la porte est équipée d’une poignée extérieure fixe, une poignée de tirage, que vous appelez peut-être « poignée aileron de requin ».

Certaines personnes pensent qu’il n’est pas nécessaire de la verrouiller car l’ouverture par l’extérieur nécessite l’usage de la clé, du fait de la poignée fixe. C’est à moitié vrai. Car se passer de la clé est possible et l’ouverture peut se faire en moins de 5 secondes.

Je ne vais pas vous détailler la technique ici, mais lorsque vous appelez un serrurier pour une porte claquée, il utilise, en principe, cette méthode. Seule une infime partie des portes sont protégées contre l’emploi de cette technique.

Quand vous sortez, même pour aller acheter du pain en bas de l’immeuble, il est impératif de verrouiller complètement votre porte blindée, sinon elle ne sert à rien.

Pareil quand vous êtes chez vous, un voleur peut s’introduire de la même façon. Une fois sur trois, une personne était présente dans le logement au moment du vol. Ne pensez pas qu’un voleur ne viendra pas parce que vous occupez les lieux.

Et les vols par ruse, vous connaissez ?

Les meilleures équipements de protection ne valent rien si vous faites entrer le voleur chez vous volontairement. Les vols par ruse sont aussi nombreux, voire plus nombreux, que les cambriolages.

J’expliquais la différence dans un article précédent. Il faut les connaître et élever votre degré de vigilance sur ce point. Car vous pouvez être équipé d’une porte blindée, si vous laissez entrer le voleur chez vous, avec votre consentement, elle ne vous sera d’aucune utilité. Il est vrai que les voleurs s’attaquent en priorité à des personnes vulnérables pour commettre un vol par ruse. Mais ils s’en prennent aussi à des personnes lambda.

Les vols par ruse sont le fléau silencieux dont on parle encore moins que les cambriolages. Vous imaginez le désastre. C’est la raison pour laquelle, dans mon guide anti-cambriolage, je les intègre en détaillant les parades adéquates pour les éviter. Chez certaines personnes, déjà affaiblies, le traumatisme peut être encore plus violent qu’un cambriolage. Un sentiment de culpabilité peut se développer chez la victime car elle se reprochera d’avoir laissé entrer le voleur. C’est une épreuve très dure qui peut détruire moralement certaines victimes, n’ayons pas peur des mots.

Lors d’un vol par ruse, vous allez faciliter la vie du voleur en lui montrant vos objets de valeur volontairement. Et ce ne sont pas forcément deux gars à la mine patibulaire qui viendront chez vous.

Pas d’excès de confiance

Ne commettez pas l’erreur de croire que vous êtes à l’abri d’un cambriolage car personne ne l’est. Il faut faire preuve de prudence, de vigilance et d’anticipation. C’est en étant informé, mieux informé que les voleurs, que vous pourrez faire échouer leurs plans.

Alors porte blindée ou pas, informez-vous.

Ça vous a plu ? Dites-le !

2 points
Positif Négatif

Nombre total de votes : 2

Positif : 2

Pourcentage approuvés: 100.000000%

Négatif : 0

Pourcentage vote négatif : 0.000000%

Article présenté par

Entrepreneur et artisan depuis 15 ans, Laurent Criado est également fondateur du magazine leguideimmobilier.com et auteur du Guide pratique de l’achat immobilier et du Guide pratique anti-cambriolage.

Participez à la discussion !

Laisser un commentaire

Chargement…

Chargement…

Commentaires

commentaires

Rivehaute : un adolescent agressé par deux individus

Rivehaute (64) : un adolescent séquestré chez lui par deux individus

Bain ou douche ?

Bain ou douche : quelle est la solution la plus économique ?