in ,

Je ne risque rien, je n’ai rien à voler

Je ne risque rien, je n'ai rien à voler
Crédit photo : Pixabay

Malheureusement, ce n’est pas une garantie contre le vol.

Vous, vous pensez que vous n’avez rien. La réalité est toute autre et j’y reviendrai plus tard. Toutefois, un voleur ne le sait pas. Et même si vous disposiez une pancarte précisant « Ici, il n’y a rien à voler », n’importe quel voleur le prendrait pour une ruse et viendrait chez vous pour s’en assurer.

Les cambriolages ont changé

Vous devez comprendre les nouvelles façons d’opérer des cambrioleurs pour vous apercevoir que peu importe ce que vous croyez posséder ou pas, vous détenez forcément des objets qui ont de la valeur à leurs yeux.

Les cambriolages deviennent de plus en plus l’affaire d’organisations mafieuses ou de bandes organisées. Pour que l’activité génère beaucoup de profits, il leur faut multiplier les forfaits. L’activité est exploitée de manière industrielle avec comme devise : « Gagner petit, mais souvent ».

L’autre grand intérêt des délinquants pour l’activité des cambriolages est qu’il n’existe pas mieux pour faire beaucoup de profits moyennant un risque extrêmement faible. Aussi bien du côté des victimes où la résistance est quasiment inexistante que du côté judiciaire où même un casier déjà bien fourni ne change rien à la faiblesse des peines de prison ferme prononcées… quand il y en a. Car la justice accorde volontiers une seconde chance 40 ou 50 fois s’il le faut.

L’objectif des cambrioleurs est de commettre un maximum de vols dans la journée afin d’assurer la recette journalière. Même si vous n’avez pas grand-chose, cela pourra les contenter. En revanche, la valeur des dégâts occasionnés par l’effraction pourra dépasser celle de votre préjudice d’objets volés.

Vous possédez plus qu’il n’en faut

Pour en revenir à votre idée où vous estimez ne rien avoir à voler, laissez-moi vous montrer que vous avez tort et que chaque voleur sait qu’il trouvera un butin dans chaque logement dans pratiquement 100% des cas.

Comme tout le monde ou presque vous avez une carte de paiement. Vous avez sans doute aussi un peu de liquide chez vous. Pas forcément grand-chose, disons 20 ou 30 €. Un ou plusieurs bijoux, pas signés par un grand joailler, simplement un beau collier offert par votre mari ou la gourmette de vos enfants. Ils seront certainement fondus et revendus au poids. Vous avez également un ou plusieurs téléphones portables. Peut-être même une tablette. En principe, vous possédez également un véhicule.

Voici un exemple qui nous montre qu’aucune zone sur le territoire n’est à l’abri et que tout est susceptible d’être volé.

A priori, tout intéresse les voleurs

En parcourant les exemples ci-dessus, vous voyez que vous détenez, comme tout le monde, des objets qui intéressent les voleurs. N’oublions pas également les bonus que les voleurs peuvent récupérer, comme des chéquiers ou tous vos papiers d’identité. Ces derniers sont utiles dans le cas de fraudes à grande échelle. Cela peut vous rattraper des semaines, des mois ou des années après parce que votre identité aura été utilisée pour arnaquer des administrations. Vous devrez prouver à ces dernières que ce n’était pas vous. L’administration peut se montrer particulièrement bornée dans des situations qui paraissent couler de source pour tout le monde, sauf pour elle. Vous devrez ferrailler et vous épuiser physiquement et moralement pour convaincre de votre bonne foi.

Si tout se passe « bien », la petite liste d’objets énumérée ci-dessus vous est dérobée pendant votre absence ou sans vous réveiller s’ils s’introduisent chez vous la nuit.

En revanche, ça peut se passer beaucoup moins bien si les voleurs optent pour la version violente de l’histoire. Je détaillais ma réponse à une autre idée fausse concernant les cambriolages, à savoir que beaucoup de gens ne veulent pas stresser en pensant à ça.

Vous risquez de passer un mauvais quart d’heure

Pour vous résumer cette violence dans les grandes lignes, sachez que vous pouvez être passé à tabac par les voleurs, car dans ces cas-là, ils sont toujours plusieurs, 3 ou 4, parfois plus. Pourquoi cette violence ? Peut-être tout simplement gratuite… Mais surtout pour gagner du temps, vous faire cracher le morceau sur les cachettes où vous détenez de l’argent et des bijoux. Et surtout, vous l’avez deviné, pour vous contraindre à révéler votre code de carte bancaire. Le mieux pour vous sera qu’ils aillent retirer le maximum en partant, tous ensemble. Parce que le scénario le plus dangereux serait de leur donner un faux code et que l’un d’eux seulement se rende à un distributeur pour l’essayer. Si votre code est faux, vous risquez de le sentir passer. Vous aurez droit à un déchaînement de violence comme jamais vous ne l’avez imaginé dans vos pires cauchemars.

Les conséquences humaines d’un cambriolage

Encore une fois, un cambriolage n’a pas que des conséquences financières. Il y a le pretium doloris. Lisez bien toutes mes réponses aux idées fausses sur les cambriolages, dont celle-ci où j’expliquais en quoi consiste le « prix de la douleur ».

Vous voyez, croire que vous ne possédez rien est complètement faux. Pour un voleur, vous êtes une proie comme les autres. Heureusement qu’il existe des solutions pour réduire significativement le risque de devenir victime. C’est ce que j’apprends à faire dans mon guide anti-cambriolage.

Ça vous a plu ? Dites-le !

4 points
Positif Négatif

Nombre total de votes : 4

Positif : 4

Pourcentage approuvés: 100.000000%

Négatif : 0

Pourcentage vote négatif : 0.000000%

Article présenté par

Entrepreneur et artisan depuis 15 ans, Laurent Criado est également fondateur du magazine leguideimmobilier.com et auteur du Guide pratique de l’achat immobilier et du Guide pratique anti-cambriolage.

Participez à la discussion !

Laisser un commentaire

Chargement…

Chargement…

Commentaires

commentaires

Qui a peur du grand méchant loup ?

Briançon : les cambrioleurs foncent sur les policiers

Rivehaute : un adolescent agressé par deux individus

Rivehaute (64) : un adolescent séquestré chez lui par deux individus