in

Une mère et son fils victimes d’un violent home-jacking

Revue de presse – Du 29 juin au 05 juillet 2017

Crédit photo : Pixabay

Hellemmes : une mère et son fils victimes d’un violent home-jacking

Vous ignorez ce qu’est le home-jacking ? Eh bien, le home-jacking, consiste à s’introduire dans votre domicile, soit en douceur, soit avec violence avec toujours le même objectif : dérober vos clés de voiture et repartir avec votre véhicule.

Dans cette affaire, les trois voleurs ont opté pour la méthode violente. La mère et son fils, tirés de leur sommeil à 4 heures du matin, se sont fait gazer par les malfaiteurs qui sont repartis avec le véhicule garé devant la maison, un 4×4 Mercedes. Bonne nouvelle : le véhicule a été retrouvé. Mauvaise nouvelle : toute la famille est encore sous le choc. Face à une telle insécurité quotidienne, la mère exprime son ras-le-bol.

Le home-jacking : une pratique en vogue

Au sujet du home-jacking, les véhicules de luxe servent de plus en plus fréquemment à qualifier une cible prometteuse du point de vue des voleurs. Vous pouvez être repéré, suivi, espionné, cambriolé en raison de votre véhicule. Ils peuvent même vous traquer directement sur internet grâce aux sites d’annonces si vous le mettez en vente.

Sans tomber dans la paranoïa, à notre époque, on ne peut plus agir comme si cette délinquance était anecdotique. Il faut redoubler de prudence et établir une stratégie de sécurisation de son logement, à laquelle tous les membres de votre famille devront être sensibilisés et formés. Si vous n’êtes pas finement préparé, toute votre famille prend le risque d’être violemment agressée par des criminels sans scrupules.

La Voix du Nord

Somme : deux gendarmes blessés après un cambriolage, dont l’un grièvement

Dans le cadre d’une interpellation pour cambriolage, deux gendarmes ont été blessés par les suspects qui leur ont foncé dessus avec leur véhicule. Un gendarme a été grièvement blessé au thorax et hospitalisé au CHU d’Amiens. Le second est plus légèrement touché au bras.

Une personne âgée de 75 ans a également été blessée lors de la fuite des suspects qui ont percuté plusieurs véhicules en stationnement avant d’abandonner le véhicule et de s’enfuir à pied.

Ni Matignon, ni le ministère de l’Intérieur n’ont dénoncé cette attaque délibérée contre les gendarmes. Aucun relais non plus dans la presse, pourtant si prompte à dénoncer des affaires de costumes… Un gendarme gravement blessé, tout le monde s’en fout.

Le Parisien

Perpignan: écroué à la suite d’un flagrant délit de cambriolage en ville

L’auteur des faits a été placé en garde à vue. Le mis en cause, comme d’habitude « défavorablement connu des services de police », a reconnu les faits. A l’issue de sa garde à vue, il a été convoqué au tribunal de Perpignan pour répondre des faits qui lui sont reprochés. Le parquet a demandé sa mise en détention immédiate. Pas dans le cadre de cette affaire, mais pour un jugement antérieur le condamnant à 4 mois de prison ferme pour une affaire de stupéfiant… Pourquoi n’a-t-il pas effectué cette peine ? Allez savoir… Le système judiciaire français est vraiment dans un état de délabrement avancé.

L’Indépendant

Seine-et-Marne: Six jeunes hommes, dont quatre mineurs, mis en examen pour 19 cambriolages

Encore des personnes « déjà connues des services de police ».

Six personnes, dont quatre mineurs, ont été mises en examen pour « vol par effraction en réunion ». Cinq ont été placées sous contrôle judiciaire. Le sixième est déjà en prison pour les mêmes faits, dans le cadre d’une autre affaire… Comment appelle-t-on cela, déjà ? Ah oui, la récidive. On voit que les programmes de prévention de la délinquance chez les mineurs fonctionnent du tonnerre. Ce déni de la réalité de la part de l’Etat est exaspérant. Est-ce qu’il y a encore quelqu’un aux commandes ? Y a-t-il un objectif secret, occulte, pour laisser cette délinquance prospérer comme jamais ? Parce qu’on aimerait bien le savoir si tel est le cas. En attendant, nos têtes pensantes transforment la France en poudrière. A la moindre étincelle, elle sera mise à feu et à sang par tous ces délinquants et ces criminels qui règnent en maîtres absolus.

20 Minutes

Nîmes : cambriolée quatre fois, une habitante raconte sa peur

Le témoignage de cette habitante de Nîmes est édifiant.

Elle en est à son quatrième cambriolage depuis les années 90. Elle fait part de « la peur d’être à nouveau cambriolée malgré un système d’alarme sophistiqué ».

La population est mal informée et mal préparée au risque d’être cambriolé. Et cette dame ne fait pas exception à la règle, malgré son expérience de quatre cambriolages.

Sans stratégie d’ensemble, votre logement est un moulin pour les voleurs

Une alarme n’est pas une parade infaillible pour vous protéger. Il faut associer protection mécanique et électronique pour faire perdre du temps aux voleurs. La détection doit se faire au plus tôt de l’intrusion dans votre propriété.

Ici, l’alarme s’est déclenchée dès la porte-fenêtre brisée. C’est bien, mais une sirène qui se serait déclenchée en amont les aurait peut-être fait fuir avant le vol. La prudence est également de mise dans votre stratégie de sécurisation. Pourquoi laisser un ordinateur portable sur le bureau, qui plus est quand il est au rez-de-chaussée et que votre chambre est à l’étage ? Je ne vais pas blâmer la victime, mais dans une telle situation, il faut éteindre votre ordinateur et le ranger dans un coffre si vous en avez un. Ou tout au moins un placard fermant à clé et, si possible, près de votre chambre quand, comme ici, la maison est organisée sur deux niveaux. Sans coffre ni placard, le cacher doit devenir un réflexe. Le soir, aussi bien qu’en journée, même pour 5 minutes.

La peur de vivre chez soi

La victime n’a pas honte de dire qu’elle a peur. Ce sont ses mots. Quelle honte à être victime de cambrioleurs ? L’Etat les laisse proliférer comme la peste sans qu’ils soient inquiétés le moins du monde dans leur sombre entreprise de pillage. Finalement, nos élus sont les seuls qui devraient avoir honte. Honte de plonger ceux qui les élisent dans le règne de la peur.

Un autre phénomène qui prend de l’ampleur

Soudain, de parfaits inconnus entrent chez vous, non pas dans l’intention de vous offrir des fleurs, mais pour se baigner dans votre piscine parce qu’ils en ont envie, qu’il fait chaud ou qu’ils veulent s’amuser. Normal, quoi.

Au passage, en bons délinquants qu’ils sont, ils n’oublient pas de dégrader tout ce qu’ils peuvent. Si vous leur faites l’affront de les chasser, au lieu de leur proposer des boissons fraîches, ils engagent des représailles contre vous et/ou votre bien. Et les autorités ferment les yeux. Bref, ces petites frappes se sentent intouchables.

Le dispositif Voisins Vigilants

Dernier point relaté par la victime, la difficulté du dispositif Voisins Vigilants et même le scepticisme de sa voisine sur l’efficacité du système. Ce qu’elle dit est vrai. Ce dispositif ne marche pas si les référents et la population ne sont pas impliqués dans la sécurisation de leur quartier. S’il y a peu de personnes qui adhèrent au dispositif et qu’elles ne peuvent pas mailler leur quartier, alors, oui, le système est perfectible. Si les personnes qui y adhèrent ne le font pas vivre, alors, oui, il est inopérant. Je précise toutefois que la voisine de la victime est âgée de 91 ans.

Est-ce normal qu’une personne de son âge soit obligée de s’impliquer dans un dispositif comme Voisins Vigilants pour assurer sa propre sécurité ? N’est-ce pas le rôle de l’Etat de protéger ses citoyens ? Payer toujours plus d’impôts pour avoir de moins en moins de contrepartie, c’est usant. Il y avait déjà la santé et les retraites pour lesquels on paie très cher une assurance ou une retraite de base. Contrepartie : le minimum et, si on veut être mieux protégé, alors on souscrit une mutuelle ou une retraite complémentaire. Pour l’Etat français, c’est « prix maxi, mais il fait le minimum ».

La prochaine étape pour assurer sa sécurité sera-t-elle de s’adjoindre les services d’un agent de protection rapprochée quand on sort de chez soi ? Concernant le logement, sera-t-on bientôt forcé de payer une police privée pour veiller sur ses biens ? Si un ministre s’égare et tombe sur ce site, qu’il n’hésite pas à m’appeler ou à me communiquer sa réponse.

Midi Libre

Calvados : « Prenez votre retraite », suggère le procureur au multirécidiviste

Lisez l’histoire hallucinante de ce multirécidiviste de 42 ans qui irrite au plus haut point le procureur lors de son procès. Il lui suggère de « prendre se retraite », que « 22 ans de vols, c’est un mode de vie ». On peut penser qu’il demandera une peine exemplaire pour que justice soit faite. Bof… Il requiert 14 mois de prison, dont 8 mois ferme. Nul doute qu’avec une justice aussi implacable, notre élevage de criminels a du souci à se faire. Il est finalement condamné par la Cour à 6 mois ferme, toutefois aménageables. Ouf ! On a eu peur pour ce brave homme. Ces 22 ans de vols et de mode de vie, comme le souligne le procureur, ne sont-ils pas encouragés par des peines aussi ridicules ? Volez, volez, ennemis voleurs, la justice veille à votre bien-être.

Tendance Ouest

Elles se prétendaient enceintes ou diabétiques pour mieux duper leurs victimes

Adeptes du vol par ruse, elles s’en prenaient à des personnes âgées. Elles les observaient au distributeur de billets, se débrouillaient pour lire le code secret de leur carte et les suivaient jusqu’à leur domicile.

Une fois sur place, elles faisaient croire à un malaise pour solliciter un verre d’eau. Bonne âme, la personne les laissait entrer chez elle. Une complice arrivait à détourner l’attention de la victime. Elles repartaient en ayant volé la carte bancaire et, en possession du code, allaient retirer de l’argent et faire des achats.

Les vols par ruse sont aussi néfastes, voire plus, que les cambriolages avec effraction. En 2015, on en dénombrait 355.000 contre 255.000 cambriolages de résidences principales. Le mal est différent, mais les conséquences sont identiques.

Je répondais dernièrement à une question portant sur les différences entre les deux. Vous pouvez lire ma réponse ici.

J’aborde les vols par ruse dans mon guide parce que, justement, c’est un délit dont on parle rarement ou qui est survolé. Certes, on vous encourage à faire preuve de plus de vigilance. Mais ça ne veut rien dire tant ce « conseil » est flou. Concrètement, il faudrait plutôt expliquer les scénarios utilisés par les voleurs et révéler le schéma classique d’un vol par ruse. En outre, il faudrait également communiquer sur la façon de réagir face à ces voleurs afin de se mettre en sécurité. Autant de conseils qui ne sont jamais développés, ni même abordés, ailleurs que dans mon livre.

Le Point

L’acteur Jean-Paul Rouve victime d’un cambriolage

L’acteur Jean-Paul Rouve rejoint le club des célébrités touchées par les cambriolages. Technique employée par les voleurs : l’escalade de la façade de l’immeuble. Comme quoi, la porte blindée en elle-même n’est pas la panacée en matière de lutte contre les cambriolages…

Le Point

Combs-la-Ville. Un père de famille agressé chez lui par des cambrioleurs

Toute la famille dormait paisiblement lorsque le père est tombé nez à nez avec les cambrioleurs qui l’ont frappé à coups de burin dans le visage. Verdict ? Clés de voiture volées et victime blessée à l’œil avant d’être transportée à l’hôpital de Melun.

Le Parisien

Il tombe nez à nez avec un cambrioleur, qui l’agresse et l’asperge de gaz lacrymogène

Prévenue par son système de sécurité, la victime se rend sur le lieu de l’intrusion pour finalement tomber sur le voleur.

Un face-à-face éclate au cours duquel les deux protagonistes sont blessés. Le sang prélevé par les techniciens de l’identification criminelle permet d’identifier un suspect. Un homme de 30 ans, issu de la communauté des gens du voyage, est déjà bien connu de la justice avec 19 condamnations à son palmarès.

Le travail des enquêteurs permet d’imputer au suspect pas moins de six cambriolages. Le procureur requérait 4 ans de prison fermes. Il sera finalement condamné à 2 ans ferme, le tribunal n’ayant pas suivi sur tous les cambriolages dont il était accusé.

Pas cher payé pour un multi-récidiviste aussi régulier…

Var Matin

Attention cambriolages : un faux employé des eaux et de faux policiers sévissent à Limoges

Un grand classique du vol par ruse. Pour se prémunir contre ce genre de vols, il n’y a pas d’autre méthode que de connaître les scénarios employés par les voleurs afin de les contrer. Je ne peux pas tous les détailler ici, mais je l’ai fait dans mon guide.

Je vous encourage à bien les apprendre et à les enseigner aux personnes vulnérables, vos parents âgés par exemple. Pourquoi ? Parce ce sont des cibles privilégiées par les voleurs en raison de leur faiblesse. Elles se méfient moins et ne comprennent pas forcément leur interlocuteur qu’elles lissent volontiers investir les lieux. D’autant plus quand une figure d’autorité, un gendarme ou un policier, fait partie du plan pour les dépouiller.

France 3

Ça vous a plu ? Dites-le !

1 point
Positif Négatif

Nombre total de votes : 1

Positif : 1

Pourcentage approuvés: 100.000000%

Négatif : 0

Pourcentage vote négatif : 0.000000%

Article présenté par

Entrepreneur et artisan depuis 15 ans, Laurent Criado est également fondateur du magazine leguideimmobilier.com et auteur du Guide pratique de l’achat immobilier et du Guide pratique anti-cambriolage.

Participez à la discussion !

Laisser un commentaire

Chargement…

Chargement…

Commentaires

commentaires

Vol par ruse

Vol par ruse et cambriolage : quelle différence ?

investissement locatif

Investissement locatif : comment être rentable ?