in

Gers : nuit de terreur pour deux retraités brutalisés et cambriolés

Revue de presse – Du 24 août au 30 août 2017

Gers : nuit de terreur pour deux paisibles retraités
Crédit photo : Pixabay

Gers : nuit de terreur pour deux retraités brutalisés et cambriolés

Encore un cambriolage violent et une nuit de terreur, cauchemardesque, pour deux retraités sans histoire. Le scénario est toujours le même. Une intrusion de plusieurs voleurs en pleine nuit dans le logement. Débute alors une séquestration en bonne et due forme : déluge de coups, menaces de mort et hospitalisation consécutive aux blessures.

Objectif de cette séance de torture : mettre la main sur des espèces, des bijoux, un véhicule, une carte bancaire… Le mari s’en tire avec 24 points de suture à la main et 12 au mollet.

Que ferez-vous en pareille circonstance ? Si des malfrats s’introduisent chez vous, en plein milieu de la nuit, vous n’aurez guère le loisir de réagir efficacement. Le seul moyen de vous prémunir contre ce risque consiste à mettre en place une véritable stratégie de protection de votre domicile.

Sud Ouest

Marseille : elle laisse un mot aux cambrioleurs de sa mère de 103 ans

Une Marseillaise de 103 ans a été cambriolée deux fois en deux semaines. Exaspérée, la fille de la victime, âgée quant à elle de 75 ans, a laissé un mot à l’attention des cambrioleurs leur précisant qu’il ne restait plus rien à voler.

Laisser des mots aux cambrioleurs est parfaitement compréhensible et relève même d’une certaine forme d’innocence. Toutefois, ne faudrait-il pas que l’Etat se décide enfin à agir avec la même détermination qu’en matière de sécurité routière ? Les petits mots et la tolérance, ça va bien un moment. Il est temps de passer en mode répression et de protéger les citoyens/contribuables/électeurs (rayer les mentions inutiles).

Si vous n’en pouvez plus d’attendre que l’Etat sorte de sa léthargie, lisez et, surtout, appliquez tous les conseils de mon Guide anti-cambriolage.

Le Dauphiné

Lille et Wasquehal : un cambriolage interrompu par une alarme à distance

Trois hommes attrapés en flagrant délit de cambriolage par la police et jugés en comparution immédiate.

Toujours étonnante cette capacité des prévenus à monter des histoires improbables en guise d’explications, farfelues, une fois en présence d’un juge. Sauf s’ils prennent les magistrats pour des imbéciles, sachant pertinemment qu’ils ne risquent rien ou pas grand-chose ? Les avocats de la défense, quant à eux, s’insurgent contre les 6 mois de prison demandés par le procureur. Peut-être des passionnés de la commedia dell’arte, qui sait ? Quant au bras de la Justice, il était plutôt « petit bras » pour le coup.

Nord Eclair

Encore une tentative de cambriolage ! Le mineur a fait l’objet d’un rappel à la loi.

Un rappel à la loi pour un mineur auteur d’un cambriolage… Sans commentaire.

Actu

Brive : un homme de 41 ans soupçonné d’avoir participé à une vingtaine de cambriolages

Un homme de 41 ans soupçonné d’être l’auteur de 22 cambriolages dans des commerces ou des maisons en Corrèze et dans les départements limitrophes. Cynique, il laissait un merci peint sur les murs sur certaines scènes de cambriolages…

Avec 20 mentions inscrites sur son casier judiciaire, dont  13 pour vol aggravé, l’auteur présumé était déjà sous contrôle judiciaire pour des faits similaires. Il a été placé en détention provisoire.

Une fois n’est pas coutume, des individus déjà placés sous contrôle judiciaire en profitent pour poursuivre leur entreprise malfaisante. En clair, votre cambrioleur sera peut-être arrêté, jugé et condamné, à un contrôle judiciaire par exemple. Mais, dans les faits et dans la réalité, cela porte un nom : impunité. C’est l’Etat qui régale, à vos frais.

La Montagne

Cambriolage et course-poursuite : prison ferme

Deux hommes pris en chasse par les gendarmes après un flagrant délit de cambriolage ont engagé une course folle au volant d’un véhicule volé.

Récapitulons : dans cette affaire, il y a donc vol de voiture, cambriolage, mise en danger de la vie d’autrui, délit de fuite, tentative d’homicides sur personnes dépositaires de l’autorité publique. Le prix à payer ? Un des prévenus écope de 3 ans de prison avec mandat de dépôt. Quant à son complice, on descend à 18 mois de prison, avec mandat de dépôt également.

Tous deux avaient déjà des casiers « bien fournis », dont des condamnations aux assises pour extorsion avec arme de poing. Et pour rendre hommage à ce riche palmarès de criminel chevronné, on relativise les peines de prison… qui seront de toute façon divisées par deux avec le jeu des remises de peine. Cette bienveillance judiciaire ne fonctionne pas, les chiffres sont là pour en attester.

La Dépêche

Ça vous a plu ? Dites-le !

2 points
Positif Négatif

Nombre total de votes : 2

Positif : 2

Pourcentage approuvés: 100.000000%

Négatif : 0

Pourcentage vote négatif : 0.000000%

Article présenté par

Entrepreneur et artisan depuis 15 ans, Laurent Criado est également fondateur du magazine leguideimmobilier.com et auteur du Guide pratique de l’achat immobilier et du Guide pratique anti-cambriolage.

Participez à la discussion !

Laisser un commentaire

Chargement…

Chargement…

Commentaires

commentaires

comment protéger son domicile

Comment protéger son domicile contre les voleurs

Cambriolage : lettre ouverte aux responsables politiques français

Cambriolages : lettre ouverte aux responsables politiques français