in ,

Vol par ruse et cambriolage : quelle différence ?

Crédit photo : Pixabay

La différence entre cambriolage et vol par ruse relève essentiellement d’un traitement statistique car les conséquences sont les mêmes : vous subissez un préjudice moral et matériel substantiel.

Sur le plan psychologique, on ne peut pas dire que l’un est plus ou moins important que l’autre. Il est différent, c’est tout. Découvrir une scène de cambriolage est un véritable cauchemar. Tout est fouillé, retourné, votre intimité est violée.

Le vol par ruse est psychologiquement dur à encaisser

Vous pouvez très vite vous reprocher d’avoir mal agi. Si vous aviez su, vous n’auriez pas ouvert la porte. Vous n’auriez laissé entrer personne. Et vous auriez vérifié l’identité de votre interlocuteur, etc.

Le vol par ruse suit toujours le même scénario :

  • Effet de surprise ;
  • Peur et urgence face à une situation imprévue ;
  • Détournement de l’attention ;
  • Vol ;
  • Disparation des auteurs une fois le larcin commis.

Les scénarios sont nombreux, l’imagination des voleurs étant sans limite.

L’exploitation des enfants pour réaliser leurs plans machiavéliques est une constante. L’autre constante repose sur l’utilisation d’une figure d’autorité, à savoir un policier ou un gendarme. Cette méthode est bien rôdée. Ci-dessous deux exemples illustrant parfaitement cette technique. La première victime s’est fait dérober 80.000 €. La seconde, 250.000 €.

Ces scénarios marchent d’autant mieux qu’ils sont utilisés pour nuire à des personnes seules et/ou âgées. Ces bandits ne reculent devant aucune infamie.

Pour se protéger contre ce type de vol, suivez des règles de prudence strictes :

  • Tout d’abord, nous devons veiller les uns sur les autres. Veillez sur les personnes seules et/ou âgées que vous connaissez en leur expliquant les méthodes utilisées par les voleurs ;
  • Incitez vos proches à observer la plus grande prudence. L’utilisation d’un interphone ou d’un visiophone est une première barrière entre eux et les inconnus. L’utilisation systématique du judas et de l’entrebâilleur de porte doit devenir un réflexe. Filtrer les personnes, ne pas ouvrir quand on a un doute doit être un automatisme ;
  • Les voleurs sont doués pour embrouiller et même séduire leurs victimes en jouant la carte de la peur ou en s’appuyant sur leur talent de bonimenteur patenté. La suite du programme est toujours la même. Soit les voleurs essaient d’attirer leurs victimes à l’extérieur de leur domicile, soit ils tentent d’entrer dans le logement sous divers prétextes. Vous ne devez jamais laisser une personne inconnue pénétrer chez vous, encore moins la laisser prendre le contrôle sur vous en la suivant à l’extérieur, par exemple. Au moindre doute, mettez fin à la conversation ;
  • Enfin, verrouillez la porte et appelez la police ou la gendarmerie, en composant le 17 ou le 112. Ne communiquez plus avec les voleurs présumés et attendez l’arrivée des autorités.

Apprenez à faire preuve de prudence et à déjouer les méthodes des voleurs en connaissant leur façon d’opérer. Coupez court à toute conversation avec une personne suspecte et prévenez les autorités si vous avez un doute. Comme je le relate semaine après semaine, les cambriolages peuvent faire très mal à l’image de cette revue de presse glaçante. N’hésitez donc pas à investir dans votre sérénité en découvrant le Guide anti-cambriolage.

Ça vous a plu ? Dites-le !

1 point
Positif Négatif

Nombre total de votes : 1

Positif : 1

Pourcentage approuvés: 100.000000%

Négatif : 0

Pourcentage vote négatif : 0.000000%

Article présenté par

Entrepreneur et artisan depuis 15 ans, Laurent Criado est également fondateur du magazine leguideimmobilier.com et auteur du Guide pratique de l’achat immobilier et du Guide pratique anti-cambriolage.

Participez à la discussion !

Laisser un commentaire

Chargement…

Chargement…

Commentaires

commentaires

Clan familial

Clan familial suspecté de 137 cambriolages

Home-jacking violent à Hellemmes

Une mère et son fils victimes d’un violent home-jacking