in ,

Changer de fenêtres : que faut-il savoir ?

Travaux : changer ses fenêtres dans de bonnes conditions

Crédit photo : Pixabay

Avant de vous précipiter à changer de fenêtres, prenez le temps d’étudier les points suivants :

L’esthétique

Tout le monde parle des performances énergétiques, mais lorsque vous changer de fenêtres, c’est d’abord une affaire d’esthétique. Ce point va être conditionné en partie par le matériau sur lequel vous allez jeter votre dévolu : le PVC, l’alu, le bois. Le PVC a le vent en poupe grâce à son prix et sa facilité d’entretien. L’alu est le seul matériau à apporter une extrême finesse dans les montants, ce qui augmentera la surface de vitrage tout en améliorant la luminosité. Quant au bois, il apporte un certain cachet et présente l’avantage de s’adapter parfaitement aux biens traditionnels. Le bois peut être combiné avec l’alu pour l’extérieur de la fenêtre.

La performance énergétique

Elle se mesure à la fois sur le vitrage et l’ouvrant. Il existe des solutions plus performantes que d’autres, le but étant de trouver un compromis entre le coût d’achat et la rentabilité de l’opération.

La performance acoustique

Selon l’exposition du bien, c’est un critère de choix primordial.

Le type d’ouverture

Fixe, coulissante, à la française, oscillo-battante, à soufflet, etc. Vous devez choisir le type d’ouverture en fonction de la pièce, du bâtiment et des contraintes administratives. L’aspect sécuritaire est aussi à étudier, sachant qu’une porte-fenêtre coulissante n’offre qu’une faible résistance aux tentatives de cambriolage. C’est joli, c’est pratique, mais question sécurité, ce n’est pas la panacée, un voleur pouvant investir votre domicile en moins de trente secondes dans ce cas de figure. Changer de fenêtres, oui, mais pas n’importe comment.

La résistance à l’effraction

Ce point est d’une importance capitale. Tout miser sur l’esthétique ou les performances énergétiques en négligeant la sécurité n’est pas raisonnable. Comme pour les portes, il existe une classification et des tests à l’effraction réalisés en laboratoire. Ne négligez pas ce point, d’autant plus si le bien est particulièrement exposé au risque de cambriolage. La solidité combinée du châssis et du vitrage déterminera le degré de résistance à l’effraction.

La pose

Pour les travaux de rénovation, tout le bénéfice de matériaux qualitatifs peut être anéanti par une pose effectuée avec amateurisme. Dans le cas des fenêtres, il existe des normes à respecter quant à la pose. Ces normes garantissent la performance et la pérennité des éléments. La citation de Nicolas Poussin, « Ce qui vaut la peine d’être fait mérite d’être bien fait » s’applique aussi à la pose. Trouvez un professionnel qui travaille en déposant l’ancien bâti. Tous ne le font pas, loin de là. Vous gagnerez en longévité et en surface de vitrage pour illuminer et même chauffer correctement la pièce en hiver.

Bien évidemment, l’opération demande un peu plus de temps et de minutie au moment de la prise de mesures, mais le résultat est sans équivalent comparativement à une pose réalisée par-dessus l’ancien bâti. Cette technique de pose est plus chère que la pose par recouvrement, mais, à long terme, vous y gagnerez en luminosité, en chauffage et même en valorisation de votre bien, c’est une évidence.

Si vous envisagez la pose d’une porte blindée, lisez d’abord cet article.

Ça vous a plu ? Dites-le !

1 point
Positif Négatif

Nombre total de votes : 1

Positif : 1

Pourcentage approuvés: 100.000000%

Négatif : 0

Pourcentage vote négatif : 0.000000%

Article présenté par

Entrepreneur et artisan depuis 15 ans, Laurent Criado est également fondateur du magazine leguideimmobilier.com et auteur du Guide pratique de l’achat immobilier et du Guide pratique anti-cambriolage.

Participez à la discussion !

Laisser un commentaire

Chargement…

Chargement…

Commentaires

commentaires

Ouvrir les volets

Ouvrir les volets pendant vos vacances : quel risque ?

Sénart : Auchan offre des VTT aux policiers pour patrouiller

VTT offerts aux policiers pour patrouiller