in

Agression à Lunellois : la fille est défigurée, la mère décédée

Revue de presse – Du 07 septembre au 13 septembre 2017

Lunellois : agression à domicile d'une violence inouïe
Crédit photo : Pixabay

Après une violente agression à Lunellois, la fille est défigurée, la mère décédée

Du 18 au 22 septembre se tiendra le procès de trois hommes, accusés d’une agression à domicile ultraviolente commise en 2014, à Saint-Just, près de Lunel. Une nonagénaire y a laissé la vie et une autre victime, âgée de 69 ans, a été défigurée.

Le 27 mars 2014, trois individus pénètrent dans la propriété d’une sexagénaire. Elle est bousculée, reçoit un coup de Taser, est frappée à coups de pieds dans la tête, si fort que son visage recule de 1,5 cm. Quant à la nonagénaire, voir sa fille en train d’agoniser lui a été fatal : infarctus foudroyant.

L’un des prévenus avait déjà écopé de 12 ans de prison pour faits d’extorsion. Au moment de commettre cette ignoble agression, il était en liberté conditionnelle… Que faisait ce criminel dehors ? Mystère.

Le rappel des faits de l’époque – Midi Libre

Villiers-Saint-Benoît : un couple violemment agressé, puis ligoté à son domicile

Cinq hommes ont fait irruption à l’heure du déjeuner dans la ferme de ce couple. Les victimes ont été violemment frappées. Le mari a été brûlé à l’aide d’un tisonnier, la femme a reçu un coup de crosse alors qu’elle se débattait.

Les voleurs ont ligoté et enfermé les deux époux dans les toilettes avant de fouiller toute la maison et de repartir avec du liquide et des bijoux.

Aucune réaction du ministre de l’Intérieur concernant cette affaire. Est-ce le signe que Monsieur Collomb n’a, en fait, aucune réelle volonté de combattre le crime ailleurs que devant les caméras ?

L’Yonne Républicaine

Une famille juive séquestrée et détroussée en Seine-Saint-Denis

Une famille victime d’une violente agression à domicile avec séquestration et agression aggravée en raison de son caractère antisémite. Les agresseurs étaient trois et bien préparés. Les victimes n’auraient pas été choisies au hasard mais en fonction de leur confession religieuse.

Le père de famille a eu droit à une pluie de coups. La famille est très choquée, on le serait à moins. Fait étonnant, notre ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a indiqué dans un communiqué que « tout sera mis en œuvre pour identifier et interpeller les auteurs de cette odieuse agression ». A-t-il été sensible à la lettre ouverte qui lui a été adressée ? Est-il prêt à prendre le problème à bras-le-corps et à en finir une fois pour toutes avec ces bandits ?

Une fois de plus, ce drame nous rappelle que les préjudices matériels ou financiers ne sont rien comparés au risque physique qu’occasionne chaque cambriolage.

L’Obs

Mineurs délinquants. La cote d’alerte en Bretagne

Drôle de titre qui sonne comme une alerte météorologique. En réalité, les auteurs de l’article se sont penchés sur la hausse des mineurs délinquants dans les faits de vols, agressions et cambriolages en série. Ils constatent  « l’inquiétante absence de prise de conscience et de réaction de l’État ».

Je le répète constamment, tant qu’il n’y aura aucune prise de conscience de l’Etat, mais aussi de la population, les voleurs auront la belle vie. L’Etat, qui oscille entre politique de l’autruche et bienveillance à l’égard des délinquants, se rend complice de chaque cambriolage. Cambriolages qui sont de plus en plus violents, comme nous le constatons chaque semaine.

Par défaut d’information, la population estime, à tort, que les cambriolages ne présentent qu’un risque financier et/ou matériel. On minimise encore le risque en se disant que les assurances sont là pour régler la note. Ou qu’un appel à la gendarmerie va régler le risque imminent. Faux sur toute la ligne.

Déjà, les voleurs agissent régulièrement en bandes armées et jouent sur l’effet de surprise. Donc, bon courage pour organiser votre défense ou appeler les secours dans ces conditions. Ensuite, les contrats d’assurance sont très mal compris et les victimes qui se plaignent d’être indemnisées à moins de 50% de leur préjudice financier réel sont légion. Enfin, ce n’est pas parce que vous ne possédez rien, ou pas grand chose, que ces criminels ne vont pas vous massacrer. Et dans ce cas, les considérations vénales seront le cadet de vos soucis.

Quant au rôle de l’Etat dans cette gestion calamiteuse de l’ultraviolence… Madame Belloubet est sans doute trop occupée à s’occuper du sort des auteurs de crimes et délits… Il est vrai que ce jeudi 14 septembre, elle visitait la prison de Val-de-Reuil, le plus grand centre de détention d’Europe. Prison dont les détenus peuvent aller et venir à leur gré… Ils possèdent même la clé de leur cellule. La prison possède également des salons privatifs pour recevoir toute la famille en toute intimité. Elle dispose aussi de quatre bibliothèques, de télévisions et/ou ordinateurs dans les cellules, de salles de sports et de deux terrains de football. Avis aux amateurs, des places sont encore disponibles.

Les problèmes de l’ultraviolence et de la délinquance des mineurs attendront. Pour l’heure, notre ministre vérifie que cette prison modèle reçoit bien tout le confort que sont en droit d’exiger les délinquants et criminels les plus endurcis.

Le Télégramme

Ça vous a plu ? Dites-le !

0 point
Positif Négatif

Nombre total de votes : 0

Positif : 0

Pourcentage approuvés: 0.000000%

Négatif : 0

Pourcentage vote négatif : 0.000000%

Article présenté par

Entrepreneur et artisan depuis 15 ans, Laurent Criado est également fondateur du magazine leguideimmobilier.com et auteur du Guide pratique de l’achat immobilier et du Guide pratique anti-cambriolage.

Participez à la discussion !

Laisser un commentaire

Chargement…

Chargement…

Commentaires

commentaires

Le plan logement d'Emmanuel Macron

Le plan logement d’Emmanuel Macron

Cambriolages : y a-t-il une réelle volonté politique d'en finir ?

Cambriolages : y a-t-il une réelle volonté politique d’en finir ?